Qu’est-ce qu’on attend ? Soirée ciné au cinéma Le Cercle d’Orbey

Soirée ciné autour d’Ungersheim en Transition

110 spectateurs ont assisté mardi 3 avril à la projection du film de Marie-Monique Robin « Qu’est-ce qu’on attend ? » au cinéma Le Cercle d’Orbey. Proposée par l’association Pas à Pas, vallée de la Weiss en Transition, cette projection a permis de présenter les nombreuses facettes du projet d’Ungersheim, un village haut-rhinois situé dans le bassin potassique : autonomie énergétique, souveraineté alimentaire, mobilité douce, habitat « zéro carbone », reconquête de la biodiversité…
Jean-Claude Mensch, maire d’Ungersheim, était présent lors des échanges qui ont suivi le film et qui étaient animés par Michel Hutt de l’association Vallée de Munster en Transition. Plusieurs sujets ont été abordés lors de ces échanges intéressants : l’importance d’impliquer les habitants, la diversité des projets entrepris, le partage et la convivialité… M. Mensch a rappelé la genèse et l’importance d’une démarche de Transition en avançant que « Montrer l’exemple n’est pas le meilleur moyen de convaincre, c’est le seul. »
Des exemples, il n’en manque pas à Ungersheim, tous issus d’un programme lancé en 2009 « 21 actions pour le XXIè siècle ». Ainsi le film nous présente le « Radis », la monnaie locale d’Ungersheim ; Hélio Parc68, la plus grande centrale solaire d’Alsace ; la construction d’un éco-hameau bioclimatique ; la cuisine collective 100% bio ; la conserverie qui valorise les surplus de l’exploitation maraîchère en régie communale ; l’utilisation de chevaux pour le transport et le débardage ; la culture de variétés anciennes de céréales, etc.
Au-delà des projets, ce sont des hommes, des femmes et des enfants qui se retrouvent pour partager ensemble un temps consacré à l’avenir de leur village. Comme l’écrit le maire d’Ungersheim dans la brochure consacrée à cette démarche : « Tout le monde a le droit non seulement de s’exprimer, mais d’être entendu et compris : car chacun détient sa part d’expertise et de solutions dans les problèmes qui nous occupent. »
Le film « Qu’est-ce qu’on attend ? » donne le sourire, crée de l’espoir et de l’enthousiasme. On ressort de la projection revigoré et la tête pleine de projets.

Téléchargez la brochure « Ungersheim, village en Transition » sur le site https://www.mairie-ungersheim.fr/village-en-transition/le-film/

Transition

Troc Ton Truc le 15 avril 2018

Vous voulez vous séparer de quelques bricoles en bon état mais que vous n’utilisez plus et qui prennent la poussière, alors venez les déposer au TROC TON TRUC organisé par le groupe Festif de Pas-à-Pas.

Le dimanche 15 avril de 9h à 13h / maison des associations /  292 A Le centre  / 68 LABAROCHE

Le but de cet événement est de promouvoir les échanges non monétaires.
Par conséquent, tout le monde peut venir, les mains pleines ou non et repartir ou non avec autre chose.

Au plaisir de vous y retrouver !
Le groupe festif

« Qu’est-ce qu’on attend ? » : projection du film de Marie-Monique Robin mardi 3 avril au cinéma Le Cercle

L’association Pas à Pas, vallée de la Weiss en Transition, organise une projection-débat au cinéma Le Cercle à Orbey le mardi 3 avril à 20h30. Le film « Qu’est-ce qu’on attend ? » de Marie-Monique Robin a été réalisé à Ungersheim, petite ville du Haut-Rhin qui depuis plusieurs années a fait le choix de la Transition. Venez découvrir les initiatives innovantes de cette commune située entre Colmar et Mulhouse. Le maire d’Ungersheim,
M. Jean-Claude Mensch, sera parmi nous et pourra répondre à vos questions.

Venez nombreuses et nombreux !

affiche cinéma texte A4

Repair Café du Samedi 17 Février 2018

Le 3ème Repair Café aura lieu le samedi 17 février de 10h à 12 h et 13h à 16h30 dans la salle polyvalente à Fréland

Comment ça marche ?

Tout objet transportable en panne ou abîmé peut être apporté au Repair Café : appareil électroménager, vélo, ordinateur, textile, etc. Les réparateurs bénévoles s’efforceront de le réparer avec vous et ainsi d’éviter que votre objet finisse à la poubelle.
Nous ne réparons pas les appareils photos, ni les smartphones.

Autour d’un café, vous verrez que le partage des connaissances et les échanges humains sont aussi importants que la réparation de l’objet.

Rejoignez-nous !

Notre groupe recherche activement de nouveaux bénévoles, réparateurs, bricoleurs ou simplement volontaires pour participer à l’accueil, la communication et l’organisation des permanences du Repair Café.

Mail : repaircafe@transition-pasapas.org
Tél : Marie-Estelle – 06 06 88 16 61
Lien : Page Facebook

Il y aura :

  • un atelier couture
  • un atelier de réparation de vélo
  • un atelier de réparation des appareils électroménagers
  • un atelier de réparation d’ordinateur
  • un atelier de réparation d’objets en bois
  • un atelier de réparation d’outils de jardin
  • un atelier de soudure

Ce que nous ne réparons pas :

  • les appareils photo et les smartphones

En cas de forte affluence, nous serons contraints de ne prendre qu’un seul objet par personne.

Plantons des petits fruitiers !

C’est dans la belle et lumineuse salle de l’IME des Allagouttes à Orbey, qu’Alain Périchon – ancien responsable des jardins du parc de Wesserling – a su charmer un auditoire d’une 30aine de personnes. Avant de penser « fruits », Alain nous a incité à penser « fleurs ». Des fleurs mellifères qui attirent les insectes pollinisateurs et favorisent des récoltes abondantes de fruits.

Puis vînt la présentation très interactive des petits fruits, aussi bien sauvages que cultivés : caractéristiques, culture, multiplication, etc. Églantines, cornouilles, amélanches, cassis, groseilles, framboises, baies de sureau, arbouses, kiwis… autant de délices que l’on peut transformer de différentes manières. Des végétaux simples à cultiver, généreux et bien adaptés à nos climats parfois rigoureux. Certains petits fruits sont toutefois mieux adaptés au bas de la vallée.

Après cet atelier-conférence très vivant, chacun a pu déguster des préparations « maison », toutes aussi délicieuses les unes que les autres : sirop de rose, vin de feuilles de cassis, pommes au sirop, jus de pêches, tartes aux petits fruits… un régal pour les papilles !

Une belle fin de journée automnale, tout aussi conviviale qu’instructive… merci Alain et Josiane !

Repair Café du Samedi 28 Octobre 2017

Le 2ème Repair Café a eu lieu le samedi 28 octobre de 10h à 12 h et 13h à 16h30 à la salle Hirtenhaus (à coté du fleuriste) à Kientzheim !

Mise à jour du 8 Novembre 2017 :

Le samedi 28 octobre l’association Pas à Pas organisait son deuxième Repair café à Kientzheim. L’évènement s’est déroulé au sein de l’Hirtenhaus de 10h à 12h, puis de 13h à 16h30.

Au Repair café on ne jette pas, on répare. Une équipe de bénévoles motivés et enthousiastes étaient présents pour réparer les objets du quotidien. Pour ce faire, plusieurs ateliers occupaient la salle du Hirtenhaus : petit électroménager, vélos, ordinateurs, objets en bois, couture ainsi qu’un atelier zéro déchet.

Ainsi, en attendant leur tour, les visiteurs pouvaient participer à l’atelier zéro déchet recyclage de T-shirt et tissus. Avec d‘anciens T-shirt, l’animatrice, Céline Zipelius, proposait de créer sacs, éponges tawashi ou encore fleurs en tissus dans un esprit zéro gaspillage ; une manière de donner une seconde vie aux tissus en alliant recyclage et créativité.

Un espace café et gâteaux permettait également aux visiteurs de patienter tout en faisant connaissance dans une ambiance conviviale.

Au total, 48 personnes sont venues pour 79 objets à réparer. 53% des objets ont été réparés avec succès, 24% d’entre eux n’étaient pas réparable (à recycler) et on compte 23% d’objets réparables qui ‘’ont pas pu ‘’être sur place.

L’association recherche toujours à élargir son équipe de bénévoles (notamment en ce qui concerne la réparation d’électroménager), si vous êtes intéressés n’hésitez pas à les contacter par mail : repaircafe@transition-pasapas.org

Pas à pas tient à remercier la CCVK pour son soutient ainsi que la mairie de Kaysersberg vignoble pour le prêt de la salle.

Rendez-vous le 17 Février 2018 pour le prochain Repair Café à la salle des fêtes de Fréland !

Publication initiale :

Jeter ? Pas question !

L’association Pas à Pas, sensible au principe de « Réparer plutôt que de jeter » a souhaité proposer un atelier convivial de réparation d’objets du quotidien. Soutenu par la Communauté de Communes de la Vallée de Kaysersberg, le premier « Repair Café de la vallée de la Weiss » va pouvoir avoir lieu grâce à l’engagement de ses membres tous bénévoles.

Comment ça marche ?

Tout objet transportable en panne ou abîmé peut être apporté au Repair Café : appareil électroménager, vélo, ordinateur, textile, etc. Les réparateurs bénévoles s’efforceront de le réparer avec vous et ainsi d’éviter que votre objet finisse à la poubelle.

Autour d’un café, vous verrez que le partage des connaissances et les échanges humains sont aussi importants que la réparation de l’objet.

Rejoignez-nous !

Notre groupe recherche activement de nouveaux bénévoles, réparateurs, bricoleurs ou simplement volontaires pour participer à l’accueil, la communication et l’organisation des permanences du Repair Café.

Mail : repaircafe@transition-pasapas.org
Tél : Marie-Estelle – 06 06 88 16 61
LienPage Facebook

Troc Ton Truc le 8 Octobre 2017

Arrêtons de jeter !

Vous voulez vous séparer de quelques bricoles en bon état mais que vous n’utilisez plus et qui prennent la poussière, alors venez les déposer au TROC TON TRUC organisé par le groupe Festif de Pas-à-Pas.

Le dimanche 8 octobre de 9h à 13h à la salle St Martin à Lapoutroie !

Le but de cet événement est de promouvoir les échanges non monétaires. Par conséquent, tout le monde peut venir, les mains pleines ou non et repartir ou non avec autre chose.

Au plaisir de vous y retrouver !

Troc de plantes & Disco soupe le Samedi 23 septembre

Tous à la médiathèque de Kaysersberg le Samedi 23 septembre

À partir de 10h retrouvons-nous lors d’un troc de graines et plantes & une disco-soupe pour une journée conviviale et végétale dans le parc !
La disco soupe sera animée par Pas-à-Pas, vallée de la Weiss en transition et le groupe O’CAROLAN.

Renseignements :

Médiathèque de la vallée de Kaysersberg

Fabrice, le cuisinier – jardinier

« Consommer ce que la terre nous donne et pas chercher plus. »

À force de nous croiser parce que nos enfants sont dans la même classe, nous avons fini par parler jardinage. Un cuisinier qui jardine, ça m’intéresse !

Fabrice est originaire de Sélestat et fréquente les jardins depuis son enfance. « Mes parents avaient deux grands jardins et jardinent toujours aujourd’hui dans le respect de la terre, sans produits de synthèse. En m’installant à Orbey, ma priorité était d’avoir un terrain pour jardiner. »

Ce passionné cultive une belle diversité de légumes sur une surface de 40m2 : carottes, panais, courges, choux divers, betteraves, salades, céleris, oignons, mâche, haricots. Il fait lui-même ses replants de tomates, courgettes, poivrons et poireaux. Pas de calendrier lunaire mais des semis « à l’instinct ». Une jolie serre voit se succéder les tomates et les poivrons aux radis.

« J’aime travailler la terre, j’aime être dehors. Je me sens mieux dehors. Dans le jardin j’y suis tous les jours : un petit tour le matin, un petit tour le soir. Si seulement tout le monde passait moins de temps devant les écrans et davantage dans les jardins ! »

Et Doris sa femme renchérit : « Fabrice a la passion du jardinage, il aime transmettre. Son jardin est très ordonné et je l’aide volontiers pour les récoltes. Chaque année on se pose cette question : qu’est-ce qu’on plante au jardin ? »

Côté technique culturale, c’est assez simple : du fumier frais de vache épandu chaque automne et un retournement de la terre au printemps. Le compost en bac est utilisé à l’automne et le purin d’ortie est le seul insecticide autorisé. Le voile de forçage est bien pratique pour protéger des cultures telles que la mâche ou l’oignon.

Notre jardinier est aussi un excellent cuisinier – pâtissier et son jardin lui permet d’avoir des produits frais et de saison comme les tomates qu’il sublimera en gaspacho. Pas de gâchis : il utilise tout du céleri et ne jette pas un seul légume « moche ». « En été nous n’achetons pas de légumes et sommes ainsi sûrs d’avoir des produits de qualité, en provenance directe de notre jardin ». D’autres cultures seront congelées ou conservées dans un ancien tambour de machine à laver comme les carottes.

« Je me réjouis d’une année sur l’autre de cultiver des produits de saison. »

Jardiner, cuisiner et aussi… transmettre sa passion à ses deux filles qu’il emmène volontiers au jardin pour aiguiser leur curiosité. Elles découvrent alors le goût des fraises ou encore le parfum des carottes. « C’est familial chez nous »

Et je n’ai pas encore parlé des 4 poules : Carambar, Fraise, Framboise et Clochette qui se régalent des restes de table. Dans un petit enclos situé au jardin, elle approvisionne la famille en œufs frais. Avis à ceux qui veulent réduire le volume de leur poubelle et se régaler de recettes à base d’oeufs…

Dans ce quartier d’Orbey plutôt intergénérationnel, il y a encore beaucoup de jardiniers. On échange régulièrement des plantes et des astuces… Qui a dit que le jardinage créé des liens ?

Notre jardinier-cuisinier est aussi cueilleur de champignons et pêcheur. Je le croise aussi régulièrement en tenue de sport, prêt à aller courir sur les chemins d’Orbey ! Toujours beaucoup d’entrain chez Fabrice, ce qui fait le plus grand bien !

Et chaque année, vers le mois de mai, je me pose cette question très importante : est-ce lui qui fera le dessert de la kermesse de l’école ?

Conte musical – Dimanche 17 Septembre

Conte musical aux Allagouttes à Orbey !

Venez nombreux et en famille le dimanche 17 septembre aux Allagouttes à Orbey !

Vous aurez l’opportunité d’écouter la conteuse Florence Gallenne accompagnée par le musicien Philippe Coutelin !

Rendez-vous à partir de 10h aux jardins des Allagouttes (Association Champs de la Croix – Orbey).
Visite du jardin extraordinaire en permaculture avec Christophe Eberhardt, la balade sera ponctuée de contes et musiques.

Vers 12h30, pique-nique partagé (en cas de pluie, nous nous replierons sous le préau).

– Gratuit –

Renseignements : festif@transition-pasapas.org