L’appel des coquelicots vendredi 1er mars 18h SIGOLSHEIM

  • Ce vendredi 1er mars à 18h , sur le parking de Sigolsheim situé route des vins à côté du magasin
    la ferme de Clarisse,, pour la sixième fois, l’association «Pas à Pas, vallée de la Weiss en transi-
    tion» invite la population à répondre à l’Appel des coquelicots.« 
    «Le12 septembre 2018 a été lancé un immense Appel qui doit provoquer un soulèvement paci-
    fique de la société française. Il pourrait durer deux ans et vise à mobiliser au moins cinq millions
    de soutiens. « 
    La vaste campagne qui qui a commencé a besoin du soutien de tous, car tous sont concernés de
    la même manière. Chacun, oui chacun doit trouver la manière sincère et intime de répandre cet
    Appel, de manière qu’il devienne viral et atteigne le moindre recoin de la société. Pour la raison,
    évidente pour nous, qu’il n’est pas une parole écologiste ou politique, mais bien un Appel d’hu-
    mains à tous les autres humains. Pour nous, c’est l’heure, et elle ne repassera pas.« 
    En eet, les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau
    de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cor-
    don ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes
    et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des
    maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des mal-
    formations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu
    fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y
    en a des milliers.« 
    Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont dispa-
    ru en quinze ans ; la moitié des papillons en vingt ans ; les abeilles et les pollinisateurs meurent
    par milliards ; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages
    deviennent rares. Ce monde qui s’eace est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque
    lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la
    beauté du monde !« 
    Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.« 
    Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France.
    Assez de discours, des actes.« 
    Pendant toute la durée de l’Appel – deux ans – tous les 1ers vendredis de chaque mois« 
    à 18h 00 les signataires sont invités à se retrouver sur les places des villes et des villages des
    lieux où ils habitent.« 
    Pendant tout ce temps, à la manière d’un téléthon, nous souhaitons que des milliers d’événe-
    ments de toute taille et de tous ordres aient lieu en France, pour défendre l’espoir d’un pays enfin
    débarrassé de ces terribles poisons. Car ce n’est pas une pétition, oubliée aussitôt que signée. Il
    oblige, et veut transformer des milliers de signataires en autant d’acteurs sociaux dont le but sera
    d’œuvrer à la victoire.!»

Alerte Linky

Après les réunions d’information et débats organisés durant le dernier trimestre 2018 et face au déploiement imminent du compteur Linky à Labaroche et Kaysersberg, il nous importe de rappeler quelques éléments que tout foyer se doit de connaître avant de faire le choix d’en accepter ou non la pose chez lui.

Retrouvez des synthèses explicatives, des procédures de refus et les lettres types à envoyer ci-dessous.

Ressources

Marche pour le climat à Colmar le 26 janvier

4e journée internationale pour le climat 

à Colmar aussi : Rassemblement samedi 26 janvier à 14h30 : place Rapp

Les marches climat de l’automne ont rassemblé plusieurs centaines de milliers de personnes en France et dans le monde.La pétition de soutien à l’affaire du siècle qui assigne le gouvernement en justice pour son inaction climatique a recueilli 2 millions de signatures en quelques jours.
Pourtant, les constats sont les mêmes après 3 mois de mobilisations historiques :
– La France a augmenté ses émissions de CO2 de 3,2% en 2018
– Les espèces sauvages continuent à disparaître dans l’indifférence générale
– La COP24 en décembre 2018 a été un fiasco de plus.
– Le gouvernement prélève une taxe carbone depuis 2014 et en affecte moins de 20% pour la transition écologique.

Le climat est notre affaire à tous : nous invitons tous les citoyens à nous rejoindre pacifiquement avec leurs propres slogans, banderoles, déguisements, calicots pour faire pression sur les décideurs, afin que l’augmentation maximale de 1,5° de réchauffement soit impérativement respectée.

(organisé à l’initiative d’EELV groupe de Colmar)

Merci de diffuser cette information dans vos réseaux, pour qu’on soit nombreux!

Un stand de Pas à Pas dans le parc de la piscine de Kaysersberg

À l’occasion de la livraison des arbres et arbustes fruitiers de la commande groupée 2018 de végétaux organisée par les 8 communes de la vallée, l’association Pas à Pas a proposé un grand stand : documentation à consulter et à emporter, dons de boutures de groseilliers, vente de jus de pommes, Grainothèque et don de semences. Ce fut aussi l’occasion de diffuser l’Appel national des Coquelicots et de recueillir une 30aine de signatures !

Du jus de pommes local pour Pas à Pas

Retour en images sur un beau projet rendu possible par le don d’une autre association qui nous a permis d’acheter le pressage de pommes pour produire du jus, coût des bouteilles inclus.
Il y avait énormément de pommes cette année, quelle chance ! Grâce au don de 4 familles de Lapoutroie, Orbey, Houssen et Sigolsheim, l’association a fait presser des centaines de kgs de pommes pour un total final de de 1150 l de jus de pommes ! 23 bénévoles nous ont aidé à ramasser les pommes, les transporter et stocker les bouteilles hors gel. Certains généreux donateurs nous ont aussi donné des pommes à croquer, ce qui nous a permis de faire des dons aux Restos du Coeur d’Orbey et Kaysersberg. Une belle réussite, un grand merci à tous les donateurs et bénévoles !

Qu’est-ce qu’on attend ? Soirée ciné au cinéma Le Cercle d’Orbey

Soirée ciné autour d’Ungersheim en Transition

110 spectateurs ont assisté mardi 3 avril à la projection du film de Marie-Monique Robin « Qu’est-ce qu’on attend ? » au cinéma Le Cercle d’Orbey. Proposée par l’association Pas à Pas, vallée de la Weiss en Transition, cette projection a permis de présenter les nombreuses facettes du projet d’Ungersheim, un village haut-rhinois situé dans le bassin potassique : autonomie énergétique, souveraineté alimentaire, mobilité douce, habitat « zéro carbone », reconquête de la biodiversité…
Jean-Claude Mensch, maire d’Ungersheim, était présent lors des échanges qui ont suivi le film et qui étaient animés par Michel Hutt de l’association Vallée de Munster en Transition. Plusieurs sujets ont été abordés lors de ces échanges intéressants : l’importance d’impliquer les habitants, la diversité des projets entrepris, le partage et la convivialité… M. Mensch a rappelé la genèse et l’importance d’une démarche de Transition en avançant que « Montrer l’exemple n’est pas le meilleur moyen de convaincre, c’est le seul. »
Des exemples, il n’en manque pas à Ungersheim, tous issus d’un programme lancé en 2009 « 21 actions pour le XXIè siècle ». Ainsi le film nous présente le « Radis », la monnaie locale d’Ungersheim ; Hélio Parc68, la plus grande centrale solaire d’Alsace ; la construction d’un éco-hameau bioclimatique ; la cuisine collective 100% bio ; la conserverie qui valorise les surplus de l’exploitation maraîchère en régie communale ; l’utilisation de chevaux pour le transport et le débardage ; la culture de variétés anciennes de céréales, etc.
Au-delà des projets, ce sont des hommes, des femmes et des enfants qui se retrouvent pour partager ensemble un temps consacré à l’avenir de leur village. Comme l’écrit le maire d’Ungersheim dans la brochure consacrée à cette démarche : « Tout le monde a le droit non seulement de s’exprimer, mais d’être entendu et compris : car chacun détient sa part d’expertise et de solutions dans les problèmes qui nous occupent. »
Le film « Qu’est-ce qu’on attend ? » donne le sourire, crée de l’espoir et de l’enthousiasme. On ressort de la projection revigoré et la tête pleine de projets.

Téléchargez la brochure « Ungersheim, village en Transition » sur le site https://www.mairie-ungersheim.fr/village-en-transition/le-film/

Transition