Nous voulons des Coquelicots vendredi 3 mai à Orbey

Ce vendredi 3 mai à 18h, dans le hall de l’Intermarché d’Orbey, pour la 8è fois, l’association «Pas à Pas, vallée de la Weiss en transition» invite la population à répondre à l’Appel des coquelicots.
«Le12 septembre 2018 a été lancé un immense Appel qui doit provoquer un soulèvement pacifique de la société française. Il pourrait durer deux ans et vise à mobiliser au moins cinq millions de soutiens. La vaste campagne qui a commencé a besoin du soutien de tous, car tous sont concernés de la même manière. Chacun, oui chacun doit trouver la manière sincère et intime de répandre cet Appel, de manière qu’il devienne viral et atteigne le moindre recoin de la société. Pour la raison, évidente pour nous, qu’il n’est pas une parole écologiste ou politique, mais bien un Appel d’humains à tous les autres humains. Pour nous, c’est l’heure, et elle ne repassera pas. En eet, les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers. Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans ; la moitié des papillons en vingt ans ; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards ; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’eace est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde ! Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection. Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes. «Pendant toute la durée de l’Appel – deux ans – tous les 1ers vendredis de chaque mois à 18h 00 les signataires sont invités à se retrouver sur les places des villes et des villages des lieux où ils habitent. Pendant tout ce temps, à la manière d’un téléthon, nous souhaitons que des milliers d’événements de toute taille et de tous ordres aient lieu en France, pour défendre l’espoir d’un pays enfin débarrassé de ces terribles poisons. Car ce n’est pas une pétition, oubliée aussitôt que signée. Il oblige, et veut transformer des milliers de signataires en autant d’acteurs sociaux dont le but sera d’œuvrer à la victoire.!»

Et si nous partagions nos affaires ?

Comment recréer du lien social tout en diminuant notre empreinte écologique ? En se prêtant nos affaires ! C’est le principe de Sharevoisins, un site et une application qui permettent de géolocaliser les petites annonces. Parmi celles-ci, on retrouve de nombreux objets : perceuses, appareils à raclette, tentes, sièges bébé mais aussi des services comme l’aide aux devoirs ou le dépannage informatique. Autant de façons de faire connaissance et de partager une vie de quartier. Rejoignez-nous !

Plus d’infos dans le fichier ci-dessous.

Informations sur le déploiement du compteur Linky à Orbey

L’association Pas à Pas et la commune d’Orbey ont organisé le 15 mars dernier une soirée d’information sur le déploiement du compteur LINKY par le distributeur d’électricité ÉNEDIS. Un public très nombreux s’était déplacé à cette occasion à la salle polyvalente d’Orbey et a pu repartir avec des documents d’information. Comme elle s’y est engagée, l’association a mis en ligne sur son site ces documents (rubriques « Actions », « Stop LINKY »).
L’association rappelle aux usagers que les lettres de refus d’installation doivent être envoyées en recommandé avec accusé de réception dans le mois qui suit la réception du courrier d’ÉNEDIS. Pour les compteurs situés à l’extérieur, il convient en plus d’apposer une affichette sur le compteur, sans occulter ni gêner les chiffres de consommation pour ne pas perturber les futures relèves. Il est conseillé de prendre  cet affichage en photo.
La commune d’Orbey s’est positionnée depuis 2016 contre le déploiement de ce compteur communicant. Les habitants souhaitant refuser l’installation peuvent s’appuyer sur un arrêté municipal actuellement en vigueur. Les personnes chez lesquelles un compteur LINKY a été installé sans leur accord peuvent contacter la mairie d’Orbey pour connaître la marche à suivre au regard de l’arrêté municipal pré-cité. Si vous constatez une infraction (pose d’un compteur Linky alors que vous aviez notifié votre refus par un affichage), vous pouvez contacter sur le champ la police municipale.
La pose du compteur peut être empêchée pour des raisons médicales (pacemaker, problèmes épileptiques, hyperélectrosensibilité, etc.). Dans ce cas, un certificat médical devra être joint au courrier de refus. Il est rappelé que les ondes électromagnétiques ont été classées par l’Organisation Mondiale de la Santé « peut-être cancérogènes pour l’homme ».
Si son compteur électrique est détérioré et doit être remplacé, l’usager n’a pas d’autre choix que d’accepter le compteur communicant. Il est toutefois conseillé de faire valoir ses arguments avec insistance pour un compteur classique.
L’association Pas à Pas remercie la commune d’Orbey, le collectif STOP LINKY Labaroche et tous les bénévoles qui ont permis l’organisation de cette soirée d’information et d’échanges.
Plus d’informations :
mail : contact@transition-pasapas.org ou stoplinkyvwt@gmx.fr
Téléphone : 07 71 13 11 38

L’appel des coquelicots vendredi 1er mars 18h SIGOLSHEIM

  • Ce vendredi 1er mars à 18h , sur le parking de Sigolsheim situé route des vins à côté du magasin
    la ferme de Clarisse,, pour la sixième fois, l’association «Pas à Pas, vallée de la Weiss en transi-
    tion» invite la population à répondre à l’Appel des coquelicots.« 
    «Le12 septembre 2018 a été lancé un immense Appel qui doit provoquer un soulèvement paci-
    fique de la société française. Il pourrait durer deux ans et vise à mobiliser au moins cinq millions
    de soutiens. « 
    La vaste campagne qui qui a commencé a besoin du soutien de tous, car tous sont concernés de
    la même manière. Chacun, oui chacun doit trouver la manière sincère et intime de répandre cet
    Appel, de manière qu’il devienne viral et atteigne le moindre recoin de la société. Pour la raison,
    évidente pour nous, qu’il n’est pas une parole écologiste ou politique, mais bien un Appel d’hu-
    mains à tous les autres humains. Pour nous, c’est l’heure, et elle ne repassera pas.« 
    En eet, les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau
    de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cor-
    don ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes
    et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des
    maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des mal-
    formations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu
    fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y
    en a des milliers.« 
    Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont dispa-
    ru en quinze ans ; la moitié des papillons en vingt ans ; les abeilles et les pollinisateurs meurent
    par milliards ; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages
    deviennent rares. Ce monde qui s’eace est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque
    lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la
    beauté du monde !« 
    Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.« 
    Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France.
    Assez de discours, des actes.« 
    Pendant toute la durée de l’Appel – deux ans – tous les 1ers vendredis de chaque mois« 
    à 18h 00 les signataires sont invités à se retrouver sur les places des villes et des villages des
    lieux où ils habitent.« 
    Pendant tout ce temps, à la manière d’un téléthon, nous souhaitons que des milliers d’événe-
    ments de toute taille et de tous ordres aient lieu en France, pour défendre l’espoir d’un pays enfin
    débarrassé de ces terribles poisons. Car ce n’est pas une pétition, oubliée aussitôt que signée. Il
    oblige, et veut transformer des milliers de signataires en autant d’acteurs sociaux dont le but sera
    d’œuvrer à la victoire.!»

Alerte Linky

Après les réunions d’information et débats organisés durant le dernier trimestre 2018 et face au déploiement imminent du compteur Linky à Labaroche et Kaysersberg, il nous importe de rappeler quelques éléments que tout foyer se doit de connaître avant de faire le choix d’en accepter ou non la pose chez lui.

Retrouvez des synthèses explicatives, des procédures de refus et les lettres types à envoyer ci-dessous.

Ressources